Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-04-17T17:23:00+02:00

The thief queen's daughter - Elisabeth Haydon

Publié par Yo

220px-The-thief-queens-daughter

Ma référence:

 J'ai choisie ce livre parce que j'aimais bien la couverture et que je cherchais de la fantasy jeunesse. Il m'arrive parfois de me fier juste à l'emballage...je fais ça aussi  avec le vin et le parfum( à la bouteille ou au nom). De belles couleurs brillantes, vives, de beaux dessins ou une belle bouteille...je me dis que dans une vie antérieure, je devais être une pie ...les choses qui brillent m'attire ;-)

 

Ce qu'il est possible de lire en 4eme de couverture ( traduction libre de ma part )

 

Il y a très longtemps, à l'aube de l'histoire, un jeune nain explorateur du nom de Ven Polypheme voyagea à travers la plupart des mondes connus et inconnus, conservant le récit de ses aventures. Quelques fragments de son journal original a été découvert récemment et reproduit dans ce livre. Le reste du journal qui n'a pas survécu, a été reconstruit minutieusement afin que toutes ses aventures puissent être racontées

Lors de son premier jour comme reporter royal pour le royaume de Serendair, le roi Vandemere confie à Charles Magnus Ven Polyphème , une mission secrète dans la cité forterresse. Sa quête? découvrir l'origine d'un mystérieux artefact transmis par le defunt père du roi. Mais le roi insiste pour que Ven fasse attention, parce qu'une fois dans la cité forteresse, en sortir n' est pas garantie.

Entr les murs de la cité, toutes sortes de marchandises exotiques, impossible à trouver ailleurs peuvent être achetées....ou vendues. Mais pas seulement des marchandises. Rêves, voeux, mémoires...et même l'enfance peut être vendus ou volés. La cité forteresse est sous le pouvoir de la Guilde de Raven ( j'aime mieux pas traduire) et la guilde dirigée par la reine des voleurs.

Ven et ses amis partent pour la citée forteresse prêts à l'aventure. Mais quand un des amis est kidnappée et qu'ils découvrent qu'ils voyagent avec la fille de la reine des voleurs en fugue; leurs péripéties prennent un tournant mortel. Car rien n'arretera la cruelle reine des voleurs de reprendre sa fille....

 

Mon point de vue:

 

Dès les premières pages, j'ai compris que ce livre constituait une petite partie du journal perdu de Ven Polyphème. le narrateur et Ven font des rappels fréquents sur les premières aventures( The floating Island) de Ven qui l'ont amené à quitter sa ville natale et à vivre et travailler à l'auberge du carrefour. C'est aussi l'occasion de présenter les différents personnages et créatures qui peuplent l'auberge: on découvre Murphy un chat qui parle, quelques fées invisibles appelées les spice folks, un Lirin , la race des conteurs et chanteurs, mémoire des histoires de tous les différents peuples, capable d'entendre  dans le vent ce que d'autres ne peuvent et qui ont juré de ne jamais mentir; une gwadd, race très sensible, encore plus petite que les nains capables de parler aux plantes et aux animaux et bien entendu un nain.

La narration est entrecoupée des extraits du journal de Ven, ce qui permet des appartés et des retours en arrière dans le récit sans  en enlever au rythme de l'histoire. Le roman n' est donc ni ralenti et ni alourdi d'autant que les extraits sont introduits comme des copies du journal avec une écriture différente.

Les personnages principaux sont de jeunes adolescents qui  en se retrouvant dans la cité forteresse, vont démontrer chacun, une qualité: Ven , le courage; Char , la loyauté, Clem le sens pratique, Saeli, la sensibilité, Nick la rapidité et Ida l'ingéniosité. On sent bien plus alors que le livre s'adresse à des jeunes dans sa manière de valoriser l'effort collectif, le respect des consignes et des conseils de personnes expérimentées( Ven par exemple, se souvient de tous les conseils qu'il a reçu et base ses décisions sur ceux-ci ainsi même si il est très curieux, il respecte les limites), des valeurs positives, en même temps qu'il transmet une morale autour de l'amour, l'amitié et la loyauté tout en prévenant de ne jamais se fier aux apparences( surtout lorsqu'il s'agit du bien et du mal ou des méchants et des gentils). Chose bien représentée  par la cité forteresse et son marché aux rêves où tout peut être achetés et même vendus ( ven et se amis se trouvent face à un marchand de d'enfance et même de baisers volés) là où tout est beau,  brillant, colorés; où l'impossible est vendu à prix réduits mais aussi où l'on peut tout perdre, sa chemise, ses rêves, ses souvenirs, son enfance...soi même...car tout se paye et s'achète au marché de la cité forteresse.

Cette dernière a d'ailleurs toute une histoire, à la base de l'intrigue, que j'ai beaucoup aimé et que je laisse à la découverte des lecteurs qui iront de surprise en surprise au fir et à mesure que Ven et ses amis s' enfonce dans la cité toujours plus proche du territoire de la reine des voleurs.

 

Finalement, quoi qu' en dise la morale de l'histoire, parfois les livres avec une belle couverture brillante sont tout aussi beaux en apparence qu'à l'intérieur!!!! ;-)

je suis bien contente de mon choix  et je lirai sans doute la suite des aventures de Ven Polyphème!

 

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Fantasy pour les Nuls de  Craklou 

Fantasypourlesnuls

 

Challenge fantasy pour les Nuls: 1/2

Voir les commentaires

commentaires

Yo 19/04/2010 16:56


Non, pas trop...je pense que l'auteur a trouvé le bon équilibre et les insertions d'extrait du journal y sont pour beaucoup.


Craklou 19/04/2010 10:27


IL a l'air très bien, mais je ne suis vraiment pas littérature jeunesse, en général ça m'agace le côté enfantin...
C'est pas trop marqué dans celui-ci ?


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog