Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-03-23T20:25:00+01:00

Le joueur d'échec de Stefan Zweig

Publié par Yo

imagesCA83WRAD

Ma référence:

Mon premier contact avec la blogo quand je me suis décidée à créer mon blog , fut le challenge Ich liebe Zweig...partout où je tombais, de blog en blog, je ne voyais que ça Zweig par ici, Zweig par là! Quel engouement!

Curieuse et avide de comprendre cet engouement, je me décidais sans plus attendre d' en lire. je suis comme ça ..rapide, toujours prête à découvrir de nouveaux auteurs....( hum hum.. bon ok, ça a beaucoup aidé qu'une certaine  personne amoureuse de Stefan me remette deux de ses livres pour que je puisse vivre moi aussi entrer dans le fan club) et me voilà à lire le joueur d'échec

 

Ce que vous pouvez lire en quatrième de couverture:

Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion du monde des échecs, véritable prodige aussi fruste qu' antipathique? Peut on croire, comme il l'affirme, qu'il n' a pas joué depuis plus de vingt ans? les circonstances dans lesquelles l'homme a acquis cette science sont terribles. Elles nous renvoient aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges. Une fable inquiétante, fantastique, qui  "pourrait servir d'illustration à la charmante époque où nous vivons"

 

Mon point de vue:

 

Ce livre fut mon compagnon, une journée, le temps de mon trajet de transport A/R boulot/maison. Une bonne heure de lecture au cours de laquelle je faillis ne jamais arriver au travail ni rentrer chez moi ...tant j'étais plongée dedans. Heureusement il est très court donc j'ai fini à temps et j'ai pu sortir de mon envoûtement et rentrer chez moi! Pfouiiii!

Ai je donc besoin de la dire: J'AI ADORÉ. c' est simple, j'ai savouré les techniques littéraires utilisés pour plonger le lecteur dans l'horreur vécu par l'inconnu tout en le préservant de ce sentiment d'effroi, de cette inquiétante question qui nous  habite dans la lecture de récit effrayant qui s'inscrivent dans une réalité que nous reconnaissons comme nôtre.  Ainsi le récit dans le récit , m' a permis de me plonger complètement dedans tout en sachant que le personnage principal s' en sortira! ( je suis très sensible..oui ...oui je sais :-s c' est pour ça que les happy ending même tirés par les cheveux trouvent en moi un bon public). la description des expérimentations nazies est édifiante et l'écriture de Stefan est si fluide que dès les premier mots, premières phrases, je me suis retrouvée happer dans l'histoire , le sourire aux lèvres à la description de Zcentovic...mais aussi des autres personnages sur le bateau! Un récit réaliste qui ne laisse pas sans se questionner  sur notre psyché et son infinie limite.  Quelles sont les frontières? Peut on vraiment les dépasser et en revenir pour reprendre le cours de notre vie? le joueur d' échec est il un avertissement ? Une leçon à retenir sur le sordide et sublime inhérent à tout un chacun ! Bien que le récit dénote un certain déterminisme triste que contredit Zcentovic tant il est à l'opposé de l'image d' un champion d'échec. Il m' a semblé lire plein d' espoir entre les lignes...

C' est un livre qui entre dans ma série: à lire et relire!

Voir les commentaires

commentaires

yo 18/04/2011 19:21


Quelles expériences ???? tu m' en reparleras un de ces quatres...je connais pas ! :-)


Ben 18/04/2011 09:57


Cela m'a fait penser aux expériences montréalaises à Mc Gill du Dr Cameron dans les années 50. Je lis en ce moment "La Stratégie du Choc" de N.Klein.


yo 18/04/2011 05:58


N'est ce pas! j'ai lu aussi 24heures dans la vie d'une femme...et je compte lire la confusion des sentiments bientôt! je ne connaissais pas l'auteur avant de m'inscrire à ce challenge!...:-)


Ben 17/04/2011 18:04


Je viens de finir ce "Joueur d'Echec" et hormis le fait que l'écriture est d'une fluidité incroyable le fait de savoir que cette oeuvre est la dernière de l'auteur amplifie la puissance du propos.


Luna 12/03/2011 07:43


Je viens tout juste de découvrir Stefan Zweig à travers son livre le joueur d'échecs : c'est vraiment un livre donc les mots sont d'une grande beauté et puissance... Je n'ai pas aimé l'histoire,
mais bon, l'écrivait SAiT écrire, c'est certain !
Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur "le joueur d'échecs" sur mon blog...

Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!


Yo 13/04/2010 14:54


j'ai fini 24h dans la vie d'une femme et je vais lire bientôt lettre à une inconnue...je commprends ce que tu veux dire...pour le côté sombre...en le lisant j'ai apprécié la finesse et la
sensibilité avec lequel il décrivait les émotions des personnages.


jacqueline 13/04/2010 13:27


effectivement quand je l'avais lu (il un certain nombre d'année), moi aussi j'avais beaucoup aimé. j'en ai ensuite lu d'autres du meêm auteur, et finalement je trouve cet auteur un peu trop
noir....


Yo 08/04/2010 20:08


Oui oui....je veux bien !
surtout lettre à une inconnue!
on fait un échange standard dimanche dis !??? :-)


Kikine 08/04/2010 18:23


Je le savais, je le savais, je le savais !!!
Trop contente que Stefan ait su te captiver à ce point ... mais c'était, selon moi, joué d'avance ;)
J'en ai d'autres en réserve pour toi ;P


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog