Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2010-05-06T18:12:00+02:00

La dame de pique- Alexandre Pouchkine

Publié par Yo

imagesdpEdition: Flammarion-Librio

44 pages.

 

Ma référence :

 

Suite à mon inscription au challenge " une année en Russie"dont toute l'information se trouve ici et là... Je me demandais quoi lire, qui lire. La littérature russe m' étant totalement inconnue sorti de la bande à Toto et Dodo ( Doistoiëvski et Tolstoï). Mais voilà que la librairie sur mon lieu de travail (Ah oui !je précise que j'ai la chance immense d'avoir une librairie et une bibliothèque à disposition tous les jours. Une tentation permamente à laquelle je résiste vaillamment...Quel professionnalisme ! n'est ce pas !) fait une vente...tout plein de livres à moins de 3$ ( pleins d'auteurs russes, québecois, étatsuniens) une ...manne.... C' est alors que je pensais (bonne élève): N'ai je pas un challenge  Lit. russe ou qui se passe en Russie?... Et me voilà, dix minutes plus tard, avec 10 livres de plus pour ma PAL (Quoi?...hein ?....ok ....13-14 livres de plus ..voilà content?) dont ce titre de Pouchkine...La Dame de Pique.

 

Ce qui peut être lu en quatrième de couverture:

 

Alexandre Pouchkine (1799-1837) poète, romancier et auteur dramatique. il est considéré comme le premier grand poète russe, le plus classique par le sens de la forme , la sobriété et l'équilibre.

 

La dame de pique est-elle cette femme ensorcelante, qui dans le Paris de Richelieu, regagne de façon mystérieuse une fortune perdue au jeu ? Est elle cette figure maléfique, incarnation d'un destin contraire, qui précipite Hermann, un jeune officier dans la passion du jeu? Est elle encore, au soir de sa mort, cette dame blanche, funeste apparition livrant à Hermann le secret des cartes pour mieux lui faire payer son crime?

 

Mon avis :

 

J'aime les nouvelles parce que contrairement au roman, je suis toujours excitée par la fin qui tombe souvent pour moi comme la chute d'une bonne plaisanterie. Le plaisir est assurée à la fin. Plus encore, il est à son apogée à la fin. Cette nouvelle m'a ramené en arrière. Je me suis souvenue de La morte amoureuse de Théophile Gauthier qui plonge le lecteur doucement dans le fantastique tout en veillant à le maintenir dans la réalité. Ici, dans un procédé quasi-similaire..à partir d'une histoire dans l'histoire, Hermann est un jeune officier, un être avide, rigide qui choisit de vivre strictement. Il participe peu aux plaisirs que s'offrent allégrément les jeunes officiers qui le cottoient.  Ainsi, lorsqu'il entend l'histoire de la grand mère d'un des jeunes officiers, sa vraie nature reprend le dessus. Selon cette histoire,il serait possible avec une certaine combinaison de carte de toujours gagner. Et lorsque Hermann, sous l'inspiration de l'histoire de l'officier, met en place un plan machiavélique afin de connaître cette fameuse combinaison....Ah!..... La suite est évidemment à découvrir....:-)

 

Une première lecture dans le cadre du challenge Une année en Russie qui commence bien.  J'ai toujours un peu évité la littérature russe..l'imaginant lourde, peu agréable.. Un a priori que ce challenge me permet de réviser tout en découvrant un nouvel auteur!

 

La nouvelle étant dans un recueil, j'ai hâte de lire les autres nouvelles de A.  Pouchkine.

 

 RussieChallenge " Une année en Russie"  1/2

Voir les commentaires

commentaires

GeishaNellie 01/12/2010 02:26


J'ai fini il y a quelques jours ce même livre, car j'ai adoré Pouchkine avec Eugène Onéguine et si j'ai apprécié, je n'ai pas aimé la chute de La dame de pique (comme mon chum d'ailleurs qui est
pourtant friand de littérature russe, dah c'est un Russe!), mais par contre Doubrovsky dans la même édition est juste ... wow ! J'ai adoré, tout simplement!


Yo 08/05/2010 03:36


@Pickwick:Oui,avec les nouvelles...j'ai trouvé que c'était un bon moyen pour réaliser ce challenge!
@Lancellau:;-) oui ça les rends moins impressionnants...
@Kikine: :) certainement...un livre voyageur!


Kikine 07/05/2010 22:24


Dis, tu me le prêteras, hein copine?


lancellau 07/05/2010 21:02


Je n'ai jamais lu cette nouvelle et je me laisserais bien tenter (peut-être pour le challenge "J'aime les Classiques"
Quant à Toto et Dodo, je suis ravie d'avoir fait ainsi leur connaissance...j'adore ces surnoms et l'intimité qu'ils créent!! (rires)


Pickwick 07/05/2010 16:40


Tiens tiens, je ne suis pas inscrite au challenge, mais des nouvelles pourraient être le bon moyen pour me replonger dans la littérature russe... je note !


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog