Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-07-30T00:54:00+02:00

Fantasia List: Beast- Christoffer Boe

Publié par Yo

 

 

  • Réalisation :Christoffer Boe
  • Scénario :Christoffer Boe
  • Interprètes :Nicolas Bro, Marijana Jankovic, Nikolaj Lie Kaas
  • Production :Tine Grew Pfeiffer

 

Ma référence:

Fantasia est mon festival pour me gaver de films asiatiques mais de temps en temps, je déroge à ma règle et je me laisse tenter pour des films autre que la région Asia. Quelle erreur dans ce cas -ci ;(((

 

 

Résumé du site:

 

Nouveaux mariés, Bruno et Maxine sont follement, totalement amoureux. Hélas, le temps passe, une routine s’installe et Maxine (Marijana Jankovic) se fait plus distante. Bruno (Nicolas Bro) se retrouve dans une sorte de vide effrayant, lui qui se consacrait corps et âme à sa femme. Maxine refuse de lui dire ce qui ne va pas et Bruno est hanté par l’idée qu’elle s’en aille pour de bon, au point d’en tomber malade, l’échec du mariage l’affectant tant physiquement que psychologiquement. Dans sa volonté désespérée de garder Maxine avec lui, il ira même jusqu’à consommer de son sang. En vain. Et puis, Bruno soupçonne Valdemar, un ami du couple, de qui Maxine est très proche. Avant longtemps, ils en seront tous réduits à une animalité primaire et inquiétante. Convoitise. Violence. Envie. C’est ça l’amour?

On peut craindre la passion dévorante et absolue – cette chose qui aura anéanti plus de vies humaines que toutes les guerres de l’histoire du monde réunies. En plus de pouvoir plonger des gens raisonnables dans une détresse psychologique profonde, l’amour fou est aussi redoutablement imprévisible. Après tant d'années vécues auprès de la même personne, que représente-t-elle, pour vous? Que représentez-vous, pour elle?

Le maître danois est de retour: Christoffer Boe, celui à qui l’on doit ALLEGRO et OFFSCREEN. Plusieurs longs métrages ont abordé le thème de « l’amour vénération qui tourne au cauchemar », dont ANTICHRISTde Lars Von Trier et POSSESSIONd’Andrzej Zulawski; mais c’est Boe qui signe finalement le film le plus abouti sur ce sujet très délicat. BEASTest une œuvre poignante, où la sueur et le sang de l’auteur transpirent à chaque scène. En bout de ligne, la co-dépendance devient un phénomène d’autodestruction ultimement lié à une solitude extrême.Le film comprend un trio de performances d’acteurs uniformément exceptionnelles, avec la superstar Nicolas Bro menant la charge (on a pu le voir dans ADAM’S APPLES, AT WORLD’S END et RECONSTRUCTION). Dans le rôle de Bruno, il n’est rien de moins que paralysant; de par sa présence plus vraie que nature et son aptitude à faire passer des émotions torturées, il enflamme littéralement l’écran. Il y a en outre dans ce film une bonne dose d’humour noir, car au Danemark, on n’y échappe pas! Dans BEAST, l’amour est à la fois une force de la nature et un dérèglement chimique. Dévorer ou se faire bouffer… là est la question.

 

Mon avis:

 

Avec un tel résumé qui n'irait pas voir ce film?  je ne veux pas blâmer ceux qui l'ont écrit parce que de goût et de couleurs , il ne faut pas discuter mais vraiment j'ai trouvé que je n'ai pas rentabilisé mon ticket fantasia avec ce film. L'histoire m' a semblé somme toute classique...un couple assez fusionnel au départ , très amoureux, s'installe ensemble mais avec le temps ( ?) il y a de la distance et surtout de la tromperie  de la part de Maxine avec ( ô surprise!) le conjoint d'un couple d'amis. La découverte se fait en même temps que notre bruno qui monte un plan machiavélique ( indice de son état d'esprit) pour dévoiler la relation infidèle qu'il soupçonne chez sa bien-aimé( il envoie à chacun un mot pour se donner rdv dans unechambre d'hôtel que lui même paye et dans laquelle les amants couchent ensemble sans se poser de questions). De fil en aiguille, cette découverte entraîne un comportement bizarre chez Bruno. il se sent mal physiquement, le réalisateur insinue à base de flash d'images de fluides corporels internes ( sang) que Bruno vit cette trahison de manière viscérale. Celle qu'il aimait et était en lui, lui fait mal à en devenir toxique pire à croître en lui comme un symbiote/champignon ( what ever !) Il en arrive à être hospitalisé  et que l'on se questionne si il va mourir ( en tout cas Maxine évoque cette possibilité avec une sérénité effrayante) et ceci va chambouler les plans des amants qui voulait quitter leurs conjoints respectifs. Bruno finit par révéler qu'il sait tout de leur trahison, menace l'amant et sa conjointe...et se prépare à la tuer ? manger? ( il a un discours fusionnel, maniaque, délirant sur Maxine,: il la veut  à l'intérieur de lui ?) Une bagarre, retournement de situation: Maxine arrive à arracher le couteau des mains de Bruno qui saigne déjà abondamment ( oui oui , un couteau acheté chez des pro de la cuisine et dont il s'est servi pour se couper deux doigts devant Maxine)..et le poignarde une dizaine de fois sans sourciller. dernière scène: bruno perd du sang dans la salle de bain....puis dernière dernière scène ...presque le générique...le couple est assis ensemble à veiller sur un bébé? le leur? une scène avant? Bruno n'est pas mort?  etce la chose qui était dans Bruno? je n'en sais rien! mais bon je n'ai pas eu pus d'intérêt à pousser la réflexion. mes voisins non plus! j'ai pensé que Bruno était un peudélirant, maniaque un brin sado ( vu leur pratique sexuelle) , paranoïaque ( bon justifié avec la tromperie de Maxine) ...Maxine ? je ne l'ai pas saisie...opportuniste? je sais pas !

je suis ressortie de la salle : déçue! :((...c'est bien dommage, il y avait à lire le résumé...du potentiel. Est ce moi , le problème? n'ai je rien compris? Je ne me sentais pas pourtant pas solitaire dans la salle avec mes voisins qui avaient les mêmes réactions que moi.

Si le coeur vous en dit...regardez le ! mais je n'irai pas jusqu'à vous le conseiller.

Voir les commentaires

commentaires

wattsatthemovies 25/08/2012 01:54

Je n'avais pas le goût de le voir, et tu le confirmes par 100 fois que je ne le verrai pas!! Des fois, j'ai l'impression que des scénaristes/réalisateurs sont tellement absorbés par leur histoire
et par sa création en images, qu'ils oublient que cela deviendra un film vu par un public qui a besoin de le comprendre, sans avoir mis main à la pâte! D'après ce que tu dis, les créateurs de
"Beast" ont failli à raconter leur histoire à d'autres gens qu'eux même... dommage :(

Yo 03/10/2012 18:34



Tu le résumes si bien :))) je n'aime pas toujours faire de la pub négative mais là Humpf...j'aurai mieux fait de rester chez moi ce soir là !



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog