Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-04-19T10:08:00+02:00

A woman of no Importance -Oscar Wilde

Publié par Yo

 

 

Ebook édition via projet Guntenberg

128 pages

 

Ma référence:

 

Je me suis inscrite au challenge En scène de Bladelor du blog oceanicus-in-folio, il y a quelques semaines. Une belle occasion pour renouer avec un genre oublié qui pourtant m'avait apporté de bons moments de lectures. A woman of no importance est ma première lecture pour ce challenge. Après avoir vu les adaptations des pièces D'Oscar Wilde ( un mari idéal, the importance of being earnest) je voulais en savoir plus sur l'oeuvre théâtrale de Wilde et c'est arbitrairement que j'ai arrêté mon choix sur cette pièce.

 

Mon résumé:

 

Comédie dramatique ( dramedy dirons certains!) sur la haute société anglaise du 19ème siècle, la pièce raconte la rencontre fortuite d'anciens amants, 20 ans après, Lord Illingworth et Mme Artbuthnot . La situation se complique quand cette dernière  réalise que son fils( sans le savoir) vient de trouver un emploi auprès de son propre père et que le poste est à l'étranger. Les scènes se déroulent dans les salons de Lady Jane Huntstaton et dans la modeste maison de Mme Artbuthnot. 15 personnages composent cette pièce.

 

Mon avis:

 

Ma lecture a été fastidieuse. Je réalise pour les prochaines pièces qu'il sera plus facile de consacrer une soirée complète de lecture pour éviter de perdre le fil et de me demander à chaque fois qui est qui! j'ai eu donc du mal à la finir. J'ai aussi trouvé que la pièce était moins drôle que celles dont j'avais vu l'adaptation cinématographique (Un mari idéal et The importance of being earnest) et je n'ai pas beaucoup apprécié la fin qui m'a semblé trop rapide comparé à la longueur des premières scènes et dialogues.

 

Il m'a  semblé que Wilde s'interressait plus à utiliser cette  plate forme pour émettre ses critiques sur la société anglaise, qu'il n'avait de réel intérêt à une intrigue proprement dite.  Il ne se passe rien. Tous les personnages se retrouvent à l'occasion d'un souper chez Lady Hunstaton. Leurs entrées en scène rythme les discussions et les échanges sur la société, les relations hommes/ femmes, la morale, l'amour etc. qui sont les sujets de prédilections de l'auteur. Les répliques, tour à tour, ironiques, mordantes, conservatrices, naïves, libérales, libertines sont des caricatures représentées par les personnages.

 

A travers elles, le manque d'action dans la pièce, prend tout son sens, en tant que reflet d'une société dont l'inactivité est posée comme vertu et l'immoralité comme code de conduite. La recherche de compagnie de personnes comme Lord Illingworth, dont les propos indécents, ironiques, amoraux, ...amusent; révèle à quel point tout est creux.  C'est d'ailleurs ce qu'Hester souligne dans ses propos. Plusieurs sont en admiration ou du moins  trouvent  Lord Illingworth divertissant et ceux qui le discutent sont si rigides et conservateurs (Lady caroline) ou naïf (Hester) qu'il n'y a pas de contre-balance.  L'intrigue (qui se fait désirer) repose sur le fait que Mme Artbuthnot réalise que son fils va être employé par son propre père dont elle lui avait menti et caché l'existence. Et il est dommage que considérant la longueur de la pièce que l'auteur n'y ait pas accordé beaucoup de temps. Je l'ai donc vraiment vu comme un prétexte et que la raison d'écrire cette pièce était vraiment plus de pouvoir encore une fois poser un regard critique et ironique de son époque. Le renversement de situation et le jeu de mot de la fin au niveau du titre, en est caractéristique : On comprend que le titre réfère à Mme Arbuthnot et qu'à la fin celle-ci réfère à Lord Illingworth comme " A man of no importance". Un retournement de situation et une prise de pouvoir 20 ans après sur un homme qui a manqué à son devoir.

Il va sans dire que les échanges sont excellents et la plume de Wilde fait des merveilles avec les mots. Mais parfois de bonnes reparties ne font pas toujours une histoire intéressante.

Voici quelques extraits:
Lord Illingworth: So much marriage is certainly not becoming. Twenty years of romance make a woman look like a ruin; but twenty years of marriage make her something like a public building.
Mrs Allonby: twenty years of romance! is there such a thing?
Lord Illingworth: Not in our day. Women have become too brillant. nothing spoils a romance so much as a sense of humour in the woman
Mrs Allonby:Or the want of it in the man.
Les personnages:
     
Lord Illingworth :
Homme de 45 ans, célibataire, ironiques, intelligent et flirt avec les femmes. Un dandy! Il a une carrière diplomatique prometteuse et a décidé d,employer Gérald comme secrétaire. on voit dans quelques scènes qu'il cherche aussi à en faire un disciple de son style de vie. tel un pygmalion. on peut voir aussi un jeu mot avec son nom: Worth Ill-ing?           
Mrs. Arbuthnot
Une veuve respectable , qui visite les pauvres et pratique la religion avec dévotion. Mère de Gérald. Ex amante de Lord illingworth avant qu'il n'hérite. Elle ne cesse de vouloir se repentir de ses pêchés ( amours hors mariages, enfants illégitimes) et en veut à Lord Illingworth de ne pas avoir réparé ses torts en l'épousant.
Gerald Arbuthnot
      Jeune homme naïf qui veut se faire une lace dan la société, fils de Mme Arbuthnot et Lord Illingworth. Amoureux de Hester.
Mrs. Allonby
Femme à réputation , elle représente la version féminine de Lord Illingworth. Elle flirte et nourrit des points de vues volontairement ambiguës et semble jouir des réactions qu'elle suscite!  Elle m'a fait pensé à la marquise de Merteuil des Liaisons dangereuses. Ses échanges avec Lord illingworth mettent un peu de piquant dans cette pièce de théâtre
Miss Hester Worsley
Une américaine qui par sa position d'étrangère a une vision plus claire, des défauts et incohérence de la société anglaise. Sa position financière lui donne aussi la liberté de critiquer sans être marginaliser.
Jane, Lady Jane Hunstanton
      C'est l'hôtesse. Elle paraît conviviale et semble vouloir satisfaire tout el monde sans avoir vraiment de position ferme ni de point de vue personnel. elle ne fait que commenter les propos de ses invités sans les discuter nis argumenter! La parfaite hôtesse ! elle semble bien représenter la société victorienne!
Lady Caroline Pontefract
       Femme traditionnelle, avec des points ed vues conservateurs, étriqués sous le couvert d'une morale religieuse. Elle paraît autoritaire envers son mari et contrôlante.
The Ven. Archdeacon Daubeny, D.D.
Un pasteur? diacre? difficile à traduire! sa femme semble être au  plus mal mais il en parle de tel façon qu,on se demande si c' est ironique ou si c'est l,auteur qui se moque de l'abnégation profonde avec lequel il accepte de s'occuper de sa femme.
Lady Stutfield
Difficille à cerner étant donné le peu d'intervention articulée! elle pourrait représenter la femme idéale , docile, sans avis sur rien mais d'accord sur tout. Une conformiste ???
Mr. Kelvil, M.P.
Personnage insignifiant mais qui de tous a des propos modernes, avec un regard ouvert à envers la classe populaire, les pauvres...une volonté de faire progresser la société victorienne mais que personne n'écoute et que Lady Caroline n'arrête pas d'appeler" Mr Kettle"...ce qui veut tout dire!
Lord Alfred Rufford
  Aristocrate, qui élève la "farniente " à un style de vie ...dont le train de vie dispendieux ne semble pas l'inquiéter même si ses créanciers sont après lui...
Sir John Pontefract
Mari de Lady Caroline Pontefract, calme, il s'exprime peu et laisse sa femme le contrôler ..il semble quand inquiet de l,attitude de sa femme et de incapacité à prononcer le nom de Mr Kelvil correctement. il passe sont temps à la corriger! ,
Farquhar, Le marjodome
Francis, Servant
Alice, Servante

Lu dans le cadre du Challenge En scène de Bladelor, Catégorie Musset

 

   

Voir les commentaires

commentaires

wattsatthemovies 30/04/2012 16:37

Un colis??? Ah que j'ai hâte!!! :)))

Yo 08/05/2012 18:28



mardi prochain ;)



wattsatthemovies 27/04/2012 20:58

Hahaha! Subliminale et pas très subtile ;) hihihi Merci de compliment, j'adore écrire, ça me fait tellement du bien :) C'est pour ça qu'il faut que tu me prêtes des DVD de films asiatiques et que
nous irons à Fantasia ensemble cet été!!!! J'AI HÂTE!!!! Moins de 3 mois :)))

Yo 30/04/2012 14:48



OUI fantasia...je vais déjà commencer ma planification pour aller le plus de film possibles ;)


oui next time je vais avoir un colis pour toi ! j,ai aussi des DVD zone 2 ...pourras tu les visionner ????


Tu écris bien ! continues :)!



wattsatthemovies 27/04/2012 04:18

Si je seulement j'avais le temps de créer une section adaptation de classiques... et tellement d'autres!! Ah la la, pourquoi manque-t-il toujours de temps?? :(

Yo 27/04/2012 20:47



Ah je te comprends donc tant !!!!!!


quand aurons nous le temps :)))))))))


sans parler d'uen section ASIA...que j'aimerai bien que tu aies( suggestion subliminale)  comem j,aime beaucoup tes billets et ton angle d'approche ;) pour aborder les films!



wattsatthemovies 24/04/2012 02:52

Je suis d'accord avec Kikine, tu ne me donnes pas le goût de lire ce lire! Tant qu'à lire un livre moyen dont le texte est riche et plein de verve, j'aime mieux lire un bon livre avec ces qualités!
Merci de partager :)

Yo 25/04/2012 16:18



Je comprends ! par contre si tu veux  te créer une section..adaptation de classique sur ton blog...je te suggère les adaptations cinématographiques d'Oscar Wilde...ils sont vraiment
bons...et



Kikine 20/04/2012 02:25

Hmmm.... je dois avouer que je n'ai encore jamais lu Wilde mais tu me désespères un peu avec ce billet :)

Yo 20/04/2012 04:45



Disons que le texte est riche...plein de verve...c'est mordant...c'est juste que l'intrigue est  quasi inexistante! Mais je n'ai pas eu cette impression avec d'autres pièces! Alors
tentes-toi mais avec celle là :)



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog